La direction de RTL a annoncé vouloir de séparer de la journaliste politique emblématique de la matinale, qui est un rendez-vous emblématique qu’elle tient depuis pas moins de 3 ans.

Malgré ces 3 années de bons et loyaux services pour l’interview politique sur RTL, Élisabeth Martichoux se retrouve à quitter son poste pour la rentrée prochaine. Selon ce qui a été communiqué, la direction lui a annoncé ce mercredi qu’elle souhaitait relancer ce programme de la matinale d’Yves Calvi, en le confiant à une autre journaliste.

On peut éventuellement s’attendre des péripéties de dernières minutes mais cela semble bien parti dans ce sens. Le plan précis, Alba Ventura qui depuis 2013 prend en charge l’édito politique matinal va maintenant prendre en charge l’interview politique. Pour sa part, Élisabeth Martichoux va être positionnée sur l’édito politique.

Un changement de poste considéré comme une rétrogradation ?

Élisabeth Martichoux n’a pas voulu s’exprimer sur le sujet. Mais selon les témoignages de plusieurs collègues de la maison, elle vit assez mal cette décision de la direction, qu’elle prend comme une véritable rétrogradation. Du côté de la rédaction, ils restent tout aussi sceptiques. Selon les dires d’une voix de la chaîne « On ne comprend pas les raisons de cette mise à l’écart. Les audiences ne sont qu’un prétexte ».

Pour renter dans le détail, la matinale d’Yves Calvi récupère chaque matin pas moins de 1,6 millions d’auditeurs. Cependant, les audiences diminuent face à a montée de la chaine rivale sur ce même créneau, France Inter. En ce qui concerne L’interview politique plus précisément, l’audience baisse pour atteindre les 1,57 millions d’auditeurs. Mais il ne faut pas oublier que ça reste un rendez-vous considérable de la radio, notamment par le fait qu’il s’agit d’un passage obligatoire pour les politiques.

Image à la une : leparisien.fr