Faire venir un personnage de prestige. Telle est l’idée du parti de la République en marche pour marquer son second conseil national.

Le deuxième Conseil national du parti d’Emanuel Macron, a été prévu pour les 20 et 21 octobre. Des membres du Parlement du mouvement présidentiel, référents, tirés au sort ou élus, au total d’un nombre de 700, se donneront rendez-vous à Paris durant ces deux jours. Le principal thème de cette seconde grande réunion concernera « le progressisme » et s’étalera sur la conception de la seconde partie du quinquennat du président de la République. Un colloque sur le progressisme sera organisé durant le premier jour. Quant à la deuxième et dernière journée, elle sera dédiée à la tenue du Conseil, proprement dit.

Un invité de prestige à l’affiche

Rappelons que le premier Conseil national de la REM s’est déroulé près d’un an auparavant, le 18 novembre 2017.Cette première réunion avait pour délégué général du mouvement, Christophe Castaner, ministre macroniste. Pour le second Conseil national, le parti a décidé de ne plus désigner de chef. Les partisans cherchent toutefois une autre manière de toucher le public. La solution proposée a été l’invitation d’un personnage de prestige. Barack Obama, ancien occupant de la Maison Blanche et important leader démocrate américain figure en tête de liste. Cet ancien président des Etats-Unis, reformé dans l’animation de conférence, pourrait représenter un extrême levier pour la REM. Selon des données non-officielles, faire venir Obama à ce Conseil coûterait dans les 400.000 euros, un prix « un peu cher » a déclaré un représentant du parti de Macron.

Avec le nom de Barack Obama figurent deux autres options d’invités prestigieux, dont : Justin Trudeau, Premier ministre du Canada et Margarethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence.