Jeudi 21 février, les ministres chinois et américains poursuivaient leurs négociations commerciales à Washington pour conclure un accord après des mois de menaces et tensions entre les deux super puissances.

Robert Lighthizer (représentant américain au Commerce), Steven Mnuchin (secrétaire au Trésor), et Liu He (vice premier ministre chinois), se sont réunis dans l’Eisenhower Executive Office Building, immense bâtiment à proximité la Maison Blanche.

Même ces représentants sont restés muets sur la nature de leurs échanges, ces consultations intensives doivent permettre d’aboutir à un accord conforme aux consensus des deux chefs d’État. Ces négociations sont notamment la suite donnée à deux jours de travaux dans la capitale américaine, entre les délégations des puissances.

Pékin devrait acheter davantage de produits américains, afin de consolider les bases d’un potentiel accord

De leur côté, les Américains demandent la réduction du déficit commercial, mais également des mises à jour structurelles telles que la suppression du transfert imposé de technologies, la fin du piratage informatique, la suppression de barrières non tarifaires, ainsi que le respect des droits de propriété intellectuelle et des brevets américains. En échange, la Chine devrait s’engager à acheter davantage de produits américains, ce qui contentera sans aucun doute le président Trump.

Étant donné que les tarifs punitifs des chinois ont considérablement impacté les exploitants agricoles américains, la Chine aurait notamment proposé de revoir ses achats agricoles à la hausse.

Potentiellement une rencontre proche entre Xi Jinping et Donald Trump ?

La principale problématique est celle des réformes structurelles au sujet de la protection des droits intellectuels et s’il était possible d’obtenir des garanties indiquant que la Chine prend au sérieux le vol de propriété intellectuelle, cela pourrait aboutir à une relance des échanges agricoles entre les deux nations.

Au sujet des réformes évoquées pour les partenariats étrangers, il a été précisé qu’une nouvelle loi sur les investissements étrangers en Chine sera potentiellement présentée au de la session de l’Assemblée nationale populaire chinoise prévue pour le 5 mars. A noter que si les deux nations aboutissent à un accord, l’administration américaine a fait miroiter une rencontre entre les présidents Xi et Trump d’ici les prochaines semaines.